Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gertrude Bell en amazone ou à califourchon!

Gertrude Margaret Lowthian Bell, née le 14 juillet 1868 à Washington Hall dans le comté de Durham en Angleterre et décédée le 12 juillet 1926 à Bagdad, était une femme de lettres, analyste politique, archéologue, alpiniste, espionne et fonctionnaire britannique. Elle est décorée de l’ordre de l’Empire britannique.

Gertrude Bell en amazone ou à califourchon!

aventurière, archéologue, une personnalité à redécouvrir!

Gertrude Bell en amazone ou à califourchon!

Aventurière dans l'âme, éprise de vastes espaces, Gertrude Bell est diplômée d'Oxford quand elle décide de rompre les amarres avec son milieu rigide pour se lancer vers un destin hors du commun. Toute jeune encore, elle découvre l'Orient et ses sortilèges, de la Perse jusqu'aux Indes. Poète, photographe, écrivain, elle parle l'allemand et le français, apprend le persan et l'arabe, devient archéologue puis cartographe. Sa profonde connaissance du Moyen Orient en fait une recrue de choix pour l'Intelligence Service qui la sollicite à la fin de 1915, lorsque l'empire ottoman rejoint le camp allemand. Liée à Churchill et au légendaire Laurence d'Arabie, elle influence alors toute la politique britannique et favorise la création de l'Irak. Les Arabes, ses amis, l'appellent Khatoun , la Sultane. Pendant des années, à cheval ou à dos de chameau, elle sillonne leurs déserts.

Ici avec churchill

Gertrude Bell en amazone ou à califourchon!

pour en savoir plus

Gertrude Bell. Archéologue, aventurière, agent secret

Christel MOUCHARD

Rien ne destine Gertrude Bell à devenir une des plus grandes aventurières du xxe siècle, dans l’Angleterre victorienne où elle est née. Riche et belle, elle semble promise à un mariage aristocratique… Mais la jeune femme aime le danger. Elle part à sa rencontre dans les déserts chaotiques qui s’étendent entre Damas et Bagdad. Entre 1900 et 1914, elle y devient archéologue, exploratrice, diplomate, agent de renseignement sans jamais oublier de glisser dans ses bagages robes du soir et cartes de visite. Jusqu’à sa mort tragique, en 1926.

Flamboyante et spirituelle, amoureuse et excentrique, Gertrude Bell est surnommée la Reine du Désert, ou bien la Khatun, la Dame, ou bien encore la « reine sans couronne d’Irak ». Mais il faudrait plutôt dire Bell de Bagdad comme on dit Lawrence d’Arabie, car tous les deux poursuivaient le même rêve, le visage brûlé par les vents de sable et les yeux perdus dans l’horizon trouble d’un lointain qu’ils étaient seuls à voir.

Tag(s) : #Equitation en amazone : célébrités (reine...)