Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Question qui revient souvent et qui pourtant ne pose aucun problème! Il n'y a pas de race ni plus ni moins compatible avec la monte en amazone!

Il ne s'agit pas d'une discipline particulière mais d'une façon de monter : il faut donc raisonner en terme de discipline et non de monte : que veux-je faire avec ce cheval, quelque soit la façon dont je monte? Plutôt de l'extérieur, du dressage, pour le plaisir, la compétition, quel est mon niveau, quel sera le mode d'hébergement, sera-t-on ensuite encadré ou non par des professionnels dans le travail? Ensuite que l'on monte à califourchon ou en amazone, la réponse aux premières questions entraîne les mêmes réponses! S'il y a bien sûr des très communs aux races, il s'agit surtout d'individus, et pour une même race on peut avoir des chevaux très différents tant dans leur morphologie que leur caractère.
Pour l'amazone, il y a cependant des critères indépendants des races qu'il faut privilégier : un cheval doté d'un bon dos, bien équilibré, ne trébuchant pas et ne craignant pas la cravache même si cela peut se rééduquer.

Pour le reste, si l'on choisit une équitation de loisirs, dans les origines inconnues, grands poneys, selle-français, on trouve facilement son bonheur!
Balaika, la jument de mes premières sorties en public en amazone, grand poney, très nounours, impécable en extérieur, bon petit niveau de dressage et d'obstacle, une belle robe ...race? origine inconnue...!

Pour le dressage, on privilégiera les mêmes SF qu'à califourchon, en choisissant ceux ayant une bonne impulsion, les purs-sang anglais bien mis, voir les ibériques ou frisons si on s'oriente plus vers le spectacle. Pour les chevaux allemands, peu d'expérience de ma part, j'ai monté un holsteiner ; très massif, nécessitant beaucoup trop d'engagement physique pour moi ! Et une jument trakhener, très fine, avec un côté proche de l'anglo (réactif, à "vouvoyer"!) qui m'a bien plu...mais ce n'était que deux individus...difficile de généraliser!
Les classiques SF : une valeur sûre...à condition de choisir un modèle plutôt léger et avec une bonne impulsion!

Pour avoir monté toute sorte de chevaux en amazone, du temps où je montais en club et où j'avais la chance que l'on me fasse confiance et qu'on me considère comme une cavalière à part entière, me donnant les mêmes chevaux que si j'étais monté à califourchon, aucune race n'a jamais fait penché la balance ni dans un sens ni dans l'autre!

Ce sont des tempéraments, des chevaux aux aptitudes particulières qui m'ont marqué pas une race en tant que telle.

J'ai pris autant de plaisir à monter un camarguais à mes débuts, qui m'a fait prendre confiance et m'a fait découvrir les joies de l'extérieur

 

 

...que de classiques selle-français, ou purs-sangs anglais plus approprié aux examens et concours de dressage, la réactivité et le côté chat de bon nombre d'anglo peut être aussi appréciable, même s'ils sont moins à l'aise en dressage...

Les trotteurs ont une place particulière dans mon coeur (la mère d'Eros était trotteuse et avait en son temps fouler les pistes de Vincennes), il y en avait de nombreux au club et tous se sont prêtés de bonne grâce à la monte en amazone, sans même souvent sembler remarquer le moindre changement! Leur trot est d'ailleurs plus facilement "encaissable" à mon avis en amazone qu'à califourchon! Quand à l'apprentissage du galop, il nécessite bien sût une progression rigoureuse mais qu'il se fasse en amazone ou à califourchon ne change pas grand chose! Si l'on n'a pas un gros budget mais du temps et un niveau suffisant, ne pas hésiter à aller faire un tour du côté des encore trop rares associations qui proposent des réformés des courses. On peut y trouver de très jeunes chevaux, ayant pas ou peu couru, parfois déjà en cours de "redressage" et pour peu que l'on soit très vigilant du côté de la visite véto, on associe bonne action et belle aventure avec des chevaux qui sont ensuite souvent d'une générosité hors norme! A droite, une caricature du trotteur au niveau modèle...un amour! (un peu grand d'accord mais toujours partant, en amazone comme à califourchon, en extérieur comme en manège!)

 loisirondin.jpg

Et bien entendu; le meilleur reste mon OI préféré, de mère trotteuse et de père inconnu!

 

On raisonnera donc en terme de discipline et de niveau, avec quelques règles comparables à la monte classique : à jeune cavalier vieux cheval dit l'adage : plus on débute, plus il faudra que le cheval ait de métier, deux débutants ensemble ne faisant pas toujours bon ménage! Un hongre sera souvent moins chatouilleux au stick qu'une jument, mais là encore les exceptions sont nombreuse! On cherchera aussi un accord dans la taille cavalier-cheval... et à l'adéquation avec la selle d'amazone dont il existe peu de variété de taille et de forme. Si l'on a déjà une selle et que l'on ne peut pas en changer, le test de la taille de la selle sera un des critères de la visite d'achat... Je suis entourée aux écuries de merveilleux purs-sangs arabes et petits anglos..hélas ma selle est trop grande pour eux!

Quand aux entiers, ils sont réservés aux cavalières expérimentées, et posent des contraintes pour l'hébergement et le transport non négligeable. Ne pas oublier la visite vétérinaire d'achat, faire plusieurs essais, dans des lieux et à des moments différents. S'attacher particulièrement au tempérament, au respect, à l'attention plutôt qu'à ce que le cheval sait faire ce qui pourra s'améliorer facilement, alors qu'un caractère évolue plus difficilement!

Enfin, pas la peine de chercher à acheter un cheval déjà mis en amazone, ils sont plus que rares sur le marché! Mieux vaut envisager en sa compagnie un stage de mise en amazone si on ne souhaite pas se lancer seule dans l'aventure!

Tag(s) : #Monte en Amazone :du cheval au cheval de dame