Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

c'est la nouvelle "chevaux musicaux" du jour toujours dans l'objectif JO de Londres.

Le haras de hus a décidé de confier la jument Zéta de Hus jusqu'alors sous la selle de Kévin Staut à Michel Robert dont la jument de tête qui était envisagée pour les jeux olympiques avait été vendue il y a quelques mois.

en tout cas, cela fait parler!

Zeta-Z-de-Hus.jpg

 

http://www.grandprix-replay.com

Cette arrivée subite de la jument dans les écuries du Rhônalpin est également synonyme d'un nouvel espoir pour Michel Robert de participer à l'olympiade 2012 sous les couleurs tricolores. « Tout s’est fait très rapidement puisque nous avons échangé, Xavier Marie, Kevin et moi-même, hier », explique Michel Robert. « La décision a donc été prise dans la journée, mais je voulais absolument en parler avec Kevin, car je me mets aussi à sa place, et je voulais que cela se passe du mieux possible », ajoute le Français. Après une première réaction d’étonnement, Michel Robert se dit prêt à relever le défi puisque le temps ne joue pas en sa faveur. « C’est un challenge pour moi car il va falloir que le couple fonctionne rapidement et que la jument se mette à ma main. Mais Xavier Marie connaît les circonstances. C’est une belle opportunité pour moi après le départ de Kellemoi de Pépita pour essayer d’intégrer l’équipe de France pour Londres car les trois chevaux que j’ai actuellement et qui commencent à montrer de belles choses en international, ne sont pas prêts pour une telle échéance », souligne Michel Robert. Zeta de Hus devrait donc rejoindre les écuries de son nouveau cavalier d’ici deux ou trois jours et Michel Robert pense déjà participer au CSI d’Hardelot du 12 au 15 avril avant d’enchaîner sur le Spring Tour de Lummen.

 

Avec Zeta de Hus, Michel Robert complète son piquet de chevaux d'une jument au palmarès particulièrement flatteur : depuis fin 2011, Zeta de Hus s'est entre autres classée septième de l’étape Coupe du monde à Oslo, quatrième de celle de Lyon, sixième du Grand Prix du CSI 5* de Bâle et plus récemment, deuxième d’une épreuve lors du CSI 3* de Vidauban.

 

Réaction de Kévin staut

[...] Quitte à ce que je ne la monte plus, mieux vaut que ce soit au profit d’un cavalier français d’expérience comme Michel Robert, d’autant que la gestion de son piquet de chevaux est assez proche de la mienne. Pour autant, d’un point de vue très personnel, bien entendu que je suis peiné de cette perte : la jument progressait énormément ces derniers temps, et elle a tout pour devenir une monture de premier plan. Que le Haras de Hus veuille tenter l’infime chance de la voir participer aux Jeux olympiques de Londres, je le comprends, mais il serait faux de ne pas reconnaître ce sentiment d’inachevé, dans une période où je ne suis jamais senti aussi bien à cheval. »

 

 
Une page se tourne, sans doute violemment pour Kevin Staut, qui, à quelques mois de l’olympiade londonienne, perd le joker de sa jument de tête. Devra-t-il alors réorganiser son planning de préparation ? « Le planning de préparation était prêt pour Silvana comme pour Zeta. Je ne changerai pas celui de Silvana pour autant, et, avec Henk Nooren, j’aiderai du mieux que je le peux Michel à se mettre avec Zeta. Le nouveau couple qu’ils vont désormais former ne doit absolument pas être mis en cause. Michel m’a appelé, m’a prévenu : je ne peux pas lui en vouloir. En revanche, c’est davantage pour garder le lien avec le haut niveau que je vais devoir me réorganiser. Le planning initial de Silvana prévoit la finale de la Coupe du monde, une période de repos, et deux concours préparatoires aux Jeux olympiques. Pour rester dans le coup du haut niveau jusqu’aux Jeux, il va falloir que je m’adapte. »

Tag(s) : #brèves équestres Mérédith Michaels Beerbaum Michel