Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

  L'impression que le temps tourne beaucoup plus vite en cette saison! Qu'à peine l'après-midi commencée, c'est la nuit qui tombe, et le temps passé en selle s'en ressent largement!

Constat du week-end, en hiver, tout est plus long!

cheval

Si , si, ne serait-ce que le trajet voiture -cour des écuries  (plus de couches à enfiler, se battre avec les gants, le bonnet...!) - pré (le chemin de terre, c'est super l'été, en cette saison, le bi-pède l'arpente beaucoup moins vite, entre slalom entre les flaques, passages boueux en version patinage artistique ... ou pas.., ça ralentit le rythme!) , récupération du cheval (ça, ça va, un cheval qui vient à ma rencontre le plus souvent, le bonheur), re-pateaugeage dans le chemin (tirée au besoin par Eros, on retrouve presque la vitesse de la saison sèche), on a facilement 5 bonnes minutes de plus que l'été.. ce qui ne parait rien, mais quand en semaine j'arrive au plus tôt à 17h20/25 aux écuries et que la nuit tombe, 5 minutes de plus à l'aller, dans la lutte contre la nuit, ça compte!

soin chevaux hiver

Et c'est en arrivant dans la cour, que ça se complique, parce que le pansage d'hiver, même dans sa version minimale (les sabots, un coup d'étrille américaine, vérifier s'il n'y a pas de bobos, de tique, ou de trace de gale de boue en formation) avec le poil d'hiver et un Eros a tendance hippopotame adepte des bains de boue, là encore, on double facilement le temps par rapport au pansage d'été. Je ne parle pas de la version pansage intégral... là, une heure minimum!

cheval-pre-gris.JPG

Avec tout cela, en cette saison, le temps pour travailler le cheval est bien réduit, et pourtant, là aussi, tout augmente! Je parle bien sûr de nos chevaux de loisirs, vivant au pré toute l'année et pas tondus... Bref, un temps d'échauffement plus long avec la baisse des températures et ensuite, un temps de récupération plus long pour évacuer la transpiration..., autant dire que le temps de travail à proprement parler...on oublie un peu! On se concentre sur l'entretien de la souplesse et du souffle!

 

cheval

 

Et ensuite, veiller à avoir un cheval sec, finir les soins, re-pateaugeage retour au pré, carottes and co, re-pateaugeage vers les écuries, entretien du matériel (cuirs et boue ne font pas bon ménage) et tout cela, sans parler de la gestion de l'alimentation et de l'abreuvement, et dans la version hiver doux, quand neige et verglas s'en mêlent, c'est encore autre chose... et ... celui qui dit que l'équitation n'est pas un sport, grr!!

 

 

 

Tag(s) : #un cheval au quotidien...